Sita, la filiale de Suez Environnement spécialisée dans les déchets, se lance dans une approche globale de la gestion des déchets en Guadeloupe. Ainsi, elle a décidé d’associer dans l’île des unités de dépollution, de valorisation et d’élimination en partenariat avec Energipole Group.

Les premiers travaux de dépollution de la décharge brute de Sainte Rose démarreront le 20 octobre 2008. Cette décharge ouverte provisoirement en 1992, ne répond plus aux normes environnementales et sanitaires en vigueur et représente un risque de pollution avéré.

L’Etat et les Collectivités locales ont décidé d’agir en confiant la réhabilitation et l’exploitation d’un nouveau centre de traitement des déchets à l’Ecopôle de l’Espérance, une société filiale de Sita et d'Energipole Group.

Opérationnelle début 2009, l’installation de stockage nouvelle génération traitera les déchets ménagers et industriels banals collectés sur le territoire et les déchets issus de la dépollution du site. Cette installation sera le point de départ d’une nouvelle gestion des déchets en Guadeloupe combinant valorisation et élimination en toute sécurité.

Création d’un centre de traitement multi-filières L’Ecopôle de l’Espérance accueillera 150 000 tonnes de déchets par an, soit un tiers des 500 000 tonnes produites annuellement sur le territoire. Le site évoluera en parallèle vers un centre multifilières de traitement et de valorisation des déchets non dangereux avec un projet d’unité de Traitement Mécano-Biologique (TMB) qui fera l’objet d’une demande d’autorisation préfectorale fin 2008.

Cet outil structurant et dimensionné pour la Communauté de Communes Nord-Basse-Terre permettra d’extraire les déchets valorisables et contribuera ainsi à la mise en place progressive des premières collectes sélectives en Guadeloupe. De plus, le nouveau site de Sainte Rose accueillera une déchetterie, solution de proximité pour les habitants. Le montant global des investissements représente 50 millions d’euros dont 10 millions engagés pour la première phase du chantier. Pour cette étape, l’Ecopole de l’Espérance a fait appel à un groupement d’entreprises guadeloupéennes. A moyen terme, 15 emplois directs et 70 emplois indirects seront créés. Valorisation des bio-déchets en compost.

En parallèle, Sita crée « Sita Verde », une filiale commune avec Energipole Group pour développer la valorisation des bio-déchets. Acteur de proximité, Sita Verde est notamment implanté sur deux écosites, situés Sud Basse Terre et Grande Terre, qui assurent le broyage et le compostage des déchets organiques. Cette production locale permet de fournir aux filières agricoles (banane, canne à sucre, ananas) un amendement organique de qualité. L’Ecopôle de l’Espérance et Sita Verde sont deux filières complémentaires qui intègrent la modernisation des outils de valorisation et d’élimination et participent au développement d’une nouvelle politique de gestion des déchets en Guadeloupe.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial