La startup 3WAYSTE lève 6 millions d’Euros

A l’occasion du salon Pollutec, spécialisé dans les technologies et services liés à l’environnement, qui se tient à Lyon jusqu’au 2 décembre, la start-up auvergnate 3Wayste annonce une importante levée de fonds.
La start-up auvergnate, 3Wayste, basée au Puy-en-Velay (Haute-Loire) vient d’annoncer une importante levée de fonds de six millions d’euros auprès d’Energipole Group. « Une façon d’assurer son déploiement en France et à l’étranger », selon la direction. Alors que plus de 80% de nos poubelles ménagères sont enfouies ou incinérées chaque jour, 3Wayste propose depuis deux ans une technologie de rupture qui permet de réduire de 90% la quantité de déchets ménagers enfouis ou incinérés. « C’est la première technologie au monde capable d’atteindre une telle performance dans des conditions industrielles éprouvées », assure Fabien Charreyre, l’inventeur du procédé.

Christophe Lambert, fan de 3wayste

Depuis plus de 2 ans, la société Altriom exploite au Puy-en-Velay (Haute-Loire) la première usine qui utilise cette technologie. Des visiteurs du monde entier sont déjà venus sur place pour découvrir ses performances, ainsi que certains VIP comme l’acteur Christophe Lambert, qui profite de son aura pour défendre la cause écologiste. « Les brevets détenus par 3Wayste confèrent un avantage technologique majeur sur tous les marchés et attisent déjà les intérêts de nombreux industriels ou investisseurs sur la planète », commente Fabien Charreyre.
En prenant part au capital d’Altriom, Energipole Group créé par Alain Mallart, acquiert les licences exclusives 3Wayste dans les départements d’Outre-Mer et à l’Ile Maurice. Une filiale commune, 3Wayste Technologies commercialisera ou exploitera des installations 3Wayste en France et en Belgique. La nouvelle entité souhaite aussi s’appuyer sur les acteurs des déchets en proposant la licence sous cette marque.

Déploiement à l’étranger

Parallèlement, la société auvergnate poursuit activement son déploiement à l’étranger, notamment au Canada et au Maroc où des accords de licences sont en cours de négociation avec différents opérateurs implantés localement. « Les perspectives de développement sont considérables quand on sait qu’actuellement plus de 80% des déchets ménagers sont encore enfouis ou incinérés. Ils représentent pourtant un gisement de matières recyclables et d’énergie propre. Imaginez une planète où 100% des déchets ménagers seraient triés et où la mise en enfouissement serait réservée aux seuls déchets ultimes », analyse le patron de 3Wayste.
En France, chaque année, 18,5 millions de tonnes de matières sont enfouies ou incinérées sans aucun tri préalable. Moins de 20% des poubelles ménagères sont triées.

Geneviève Colonna d’Istria