AER souhaite un site unique Antilles-Guyane

AER (Antilles Environnement Recyclage), née en 2000 et située à La Jaula, à Lamentin, était sur la liste des sites visités à l’occasion de la 20e Conférence des présidents des RUP . AER est à l’origine de l’émergence de trois filières locales : le traitement et le recyclage des véhicules hors d’usage, la gestion des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) et la valorisation des emballages ménagers en verre et des emballages métalliques. Au cours du dernier programme (2007-2013), AER a investi 5,2 millions d’euros dans son activité : 45% de ce montant a été fourni par l’Europe (Feder), 50% par ses fonds propres et 5% par le conseil régional.

Désormais, AER table sur un autre programme d’envergure, celui de la création d’une plateforme de traitement unique Guadeloupe/Martinique/Guyane. Coût de l’opération : 3,2 millions d’euros.

« Le gisement de déchets est faible par région, précise Ludovic Fiers, PDG d’AER. L’idée est de créer une seule entité où les déchets des trois départements seraient réunis. Nous aurons ainsi le tonnage minimum pour devenir un vrai site industriel et créer une vraie valeur ajoutée locale créatrice d’emplois. Nous avons sollicité pour ce projet le conseil régional, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et l’Europe (Feder) » .

La commissaire européenne, Corina Cretu, a d’ores et déjà indiqué qu’une aide financière est déjà programmée pour la réalisation de ce site unique.

Selon elle, « la collaboration avec les départements voisins est primordiale, tout comme la dynamique d’emplois qui va en découler » .

Lire la suite ICI

Please follow and like us:
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial